/ Comment les entreprises peuvent réduire leur empreinte carbone numérique

Comment les entreprises peuvent réduire leur empreinte carbone numérique

Au bureau comme à la maison, nous sommes tous équipés d'ordinateurs, de tablettes et de smartphones. Mais nous sous-estimons l'impact environnemental de leur production et de leur utilisation. Saviez-vous qu'une seule recherche sur Internet consomme environ 0,3 Wh d'énergie et contribue au rejet de 0,2 g de CO2 dans l'environnement ? En d'autres termes, une seule requête Google = 35 min d'éclairage. Et encore : la construction d'un ordinateur nécessite pas moins de 240 kg de combustibles fossiles, 22 kg de produits chimiques et 1,5 tonne d'eau. Il esttemps d'agir pour la neutralitécarbone!

La sobriété numérique : un impératif commercial

Les chiffres susmentionnés démontrent l'urgence d'une dynamique collective vers un avenir numérique durable et une énergie responsable. Malheureusement, de nombreuses entreprises n'ont aucune idée du nombre de ressources nécessaires à la maintenance de leur parc informatique et de leurs serveurs. De plus, elles ne sont pas pleinement conscientes des multiples possibilités de réduire leur empreinte numérique pour être plus durables dans leurs activités. Afin de jouer notre rôle dans la préservation de notre planète et de garantir la durabilité du secteur informatique à l'avenir, il est temps que les entreprises du monde entier, grandes et petites, se mettent au vert et réduisent leur empreinte numérique.

Pourquoi les entreprises devraient atteindre la neutralité carbone

L'objectif de devenir neutre en carbone renforce l'engagement en faveur d'un avenir durable et la compréhension de l'urgence du changement climatique. Selon un rapport de 2014, les entreprises qui font de l'action climatique une priorité ont un ROE 18 % plus élevé que les autres entreprises qui n'adoptent pas de politiques d'action climatique fortes, et 67 % plus élevé que les entreprises qui ont refusé de partager leurs politiques environnementales.

Les entreprises développent des modèles innovants pour se responsabiliser. Microsoft a également atteint ses objectifs de neutralité carbone en faisant payer à ses divisions commerciales internes une taxe carbone pour leurs émissions. Ces frais sont utilisés pour acheter des crédits carbone dans le monde entier. Microsoft a investi dans des projets de carbone forestier, notamment dans l'État de Washington et en Indonésie.

C'est une situation gagnant-gagnant : les entreprises contribuent à assurer un monde durable tout en attirant de nouveaux segments de clients "éco-conscients" grâce à une relation de confiance.

Comment votre entreprise peut-elleréduire son empreinte carbone numérique dès aujourd'hui?

Le processus vers la neutralité carbone peut impliquer une multitude d'initiatives, allant du passage du papier au numérique et de la mise en favoris des sites web régulièrement utilisés pour éviter des recherches répétées sur Internet, à l'utilisation de l'énergie éolienne et à la réutilisation des eaux souterraines pour refroidir les serveurs. Mais vous pouvez faire plus pour réduire l'empreinte numérique de votre entreprise.

Voici quelques exemples de la manière dont vous pouvez jouer votre rôle : 

  1. Les équipements numériques devraient durer plus longtemps, beaucoup plus longtemps (> 4 ans). Saviez-vous qu'un smartphone peut être utilisé pendant 5 ans et un ordinateur portable pendant plus de 10 ans ?
  2. Choisissez des appareils et des produits remis à neuf, par exemple sur des places de marché comme Back Market.
  3. Encouragez les employés à supprimer les logiciels et les fichiers inutiles encore présents dans leurs ordinateurs (qui, en plus, ralentissent le parc informatique !).
  4. Réduire les consommables et recycler les déchets: réduire les consommables, c'est par exemple réduire les impressions de papier et d'encre. N'imprimez que ce qui est utile (et éventuellement en noir et blanc et recto-verso).
  5. Faire des dons à un acteur du réemploi et participer également à la promotion de l'inclusion numérique.
  6. Limitez le nombre de destinataires de vos courriels: selon l'ADEME, l'envoi d'un courriel à 10 destinataires multiplie l'impact sur le changement climatique en Évitez la fonction "répondre à tous" lorsqu'elle n'est pas strictement nécessaire.
  7. Optimisez votre propre site Web : Vous pouvez commencer à désencombrer et à rationaliser les actifs numériques de votre site web en supprimant tous les plugins inutiles et les intégrations encombrantes afin de réduire la vitesse de chargement et l'utilisation de la bande passante.
  8. Préférez les fichiers partagés: au lieu d'envoyer des courriels chaque fois que vous apportez une petite modification à un membre de votre équipe, laissez vos commentaires sur un document partagé dans le nuage. De cette façon, vous pouvez éviter d'envoyer des dizaines de courriels.
  9. Choisir un hébergeur écologique : en effet, les serveurs stockés dans les centres de données sont gourmands en énergie, ils tournent à plein régime et doivent être alimentés en permanence. Les hébergeurs écologiques proposent des formules aussi variées (serveurs partagés, VPS, Cloud, dédiés, etc.) et qualitatives que les hébergeurs standards.
  10. Dernier point, mais non le moindre : choisir l'électricité qui a le moins d'impact sur la phase d'utilisation. Comment s'y prendre ? Tout d'abord, vous devez choisir un fournisseur d'énergie verte, et promouvoir les solutions d'électricité responsable auprès de vos employés et collègues. La fonctionnalité "Marketplace" de elow a été développée pour vous aider à vous y retrouver dans la jungle des offres vertes du marché.

Comment optimiser l'efficacité énergétique de votre entreprise

Aussi, débranchez tout ce qui peut l'être. En effet, tout appareil connecté continue à consommer, notamment votre box internet (laisseriez-vous la lumière allumée en quittant votre appartement ?). Saviez-vous que l'électricité qui alimente tous nos équipements informatiques provient de différentes sources de production plus ou moins émettrices de CO2 ? Il existe en effet des filières fortement émettrices (gaz, charbon, fioul, etc.) et des filières faiblement émettrices (nucléaire, hydraulique, éolien, solaire et bioénergie).

Avec elow et son indicateur de réseau ultra simple et intuitif, vous savez en temps réel si l'électricité qui alimente les équipements informatiques de votre entreprise est faiblement, moyennement ou très carbonée. Ainsi, vous et vos employés pourriez choisir le bon moment pour débrancher vos ordinateurs et réduire l'empreinte carbone de votre activité numérique. Si le moment est optimal, elow vous recommande de connecter votre appareil à l'alimentation électrique, si le moment n'est pas idéal, d'utiliser au maximum la batterie de votre appareil. Enfin, elow calcule en temps réel l'impact de votre comportement et les émissions de CO2 évitées associées. Essayez par vous-même !

Dernier article

Catégories

Appuyez sur

Vous voulez en savoir plus ? N'hésitez pas à nous contacter

Messages récents

Prêt à relever le grand défi de notre époque ?

S'inscrire à la newsletter